Par Nicole Ferrandis

Samedi 26 mars 2016, 14H35,

Les Porte-drapeaux se pressaient de part et d’autre du Mémorial.. Ils étaient douze, représentant l’Union national des Parachutiste, l’Union  national des Combattants,

le Cercle National des Combattants,, les E.M.S.I., les Médaillés militaires du Calvados   et les deux Porte-étendard du Commando Georges.

Les membres de l’UNP accompagnés de  M. Mercier, Président de l’U.N.P. Paris, arborant fièrement leur béret rouge, formaient une haie d’honneur.

Face au Mémorial, les familles de victimes  Cazayous, Ferrandis, Mesquida, Puigcerqver, Torres et Van den Broeck étaient enrouées de nombreux adhérents de l’association des familles des victimes, de la directrice de l’Office National des anciens combattants et victimes de guerre, des représentants du monde associatif.

Pour

- l’UNC : M Gérard Colliot, Vice-Président national, et M Bugeja, Porte-drapeau départemental,

- le C.N.C : Roger Holeindre.

- le SECOURS DE France, Roger Saboureau,

- le Carrefour des acteurs sociaux. M J. Broquet

 

Pour les associations de Harkis

- Mme Z. Bourroughat,

- M. Guerfi   (U.N.H. et A.A.F.P.A.),

- L. Bellifa (ANFONAA),

- J.C. Kaddour (Harkis 54-Soldats de France),

 

Pour les associations « pieds-noirs

- G. Bonnier (CLAN),

- J.F. Vallat et M. Chavrondier (MAFA),

- M Larmande    (Cercle Algérianiste de Neuilly),

- M. Lévy (GNPI),

- Roig et Ducrocq (Amicale des Anciens de Ben Aknoun)

- R. Soriano, Président de l’ANFANOMA à Caen.

- Y Sainsot, président national de l’ANFANOMA.

A 14h40  Mme Nicole Ferrandis prononçait un bref mot d’accueil et de remerciement, expliquant les difficultés rencontrées dans la sonorisation de la cérémonie, du fait de l’importance de la circulation, et conseillait aux Participants de lire le document qui venait de leur être remis « Comment les Victimes civiles sont arrivées au Mémorial et Pourquoi elles doivent y rester ». Elle rappelait également qu’était associé à cette cérémonie les victimes du 5 juillet, les disparus, les harkis, les civils et miliaires tombés au lendemain du 19 mars.

Puis à  14h45,  les associations  ANFANOMA, U.N.H., A.A.F.P.A., U.N.P., U.N.C., et celle des  Familles des Victimes déposaient des gerbes devant la colonne centrale.

Puis la  lecture de la liste des Morts était lue  par Yves Sainsot..

A 14H50, heure précise de la fusillade, la sonnerie aux Morts retentissait, suivie de la minute de silence

Puis éclatait la Marseillaise, suivie du Chant des Africains, entonné par la foule.

Pour terminer cette émouvante cérémonie,  chaque participant déposait une fleur bleue, blanche ou rouge devant la colonne centrale du monument.

Des touristes, se dirigeant vers la tour Eiffel située à deux pas, venaient se renseigner sur le pourquoi de cette cérémonie.

Reportage photographique de la cérémonie au mémorial